logo
Voila 456 jours que nous sommes rentrés

Trondheim

Trondheim

partage facebook
Située au milieu du pays, c'est la dernière étape avant d'atteindre le nord de la Norvège. On y trouve la fameuse cathedrale Nidarosdomen.

Située au milieu du pays, Trondheim est la dernière étape avant d'atteindre le nord de la Norvège. La densité de la population commence à se réduire fortement - en comparaison au sud du pays - la troisième ville de Norvège ne dénombre que 154 000 habitants.

Capitale du pays au début du Moyen Age, elle a été fondée par le roi Olav Tryggvason en 997, la ville portait autrefois le nom 'Nidaros' et constitue depuis cette date un lieu fort d'expression de la royauté.

La statue Go'dagen
Elle se situe aux portes de l'Office de Tourisme de la ville. Signifiant "bonne journée", la tradition veut que les touristes aillent saluer cette statue de bronze, de Tone Thiis Schetne, datant de 1983. De taille humaine, elle représente une dame âgée venue à Trondheim pour travailler comme femme de ménage et que les habitants de la ville croisaient souvent aux abords du marché. Cette femme répondait toujours "Go'dagen" aux gens qui la saluaient.

La cathédrale Nidaros - Nidarosdomkirken
Sa construction a débuté en 1070. Les fondations sont romanes (importance des voûtes, facades richement décorées). En 1300, elle se dota d'un style gothique (nombreux arcs très massifs et un élan vertical marqué par des flèches s'élevant vers le ciel). Lors de la Réformation, au 16ème siècle, elle fut incendiée, mais reconstruite à l'identique. Le monument se dresse au dessus de la tombe de Saint Olav, roi de Norvège, qui introduisit le christianisme dans le pays au cours du 11ème siècle. La cathédrale s'impose comme sanctuaire national et les rois du pays y sont consacrés dans la plus parfaite tradition.

Voisin de la cathédrale, le palais de l'archevêque - Erkebispegarden - est un batiment d'ordre religieux du 12ème siècle parfaitement conservé. Il fut la résidence des archevêques de Trondheim jusqu'au temps de la Réformation. Après 1537, le palais se dota d'une fonction militaire en étant à la fois résidence des lieutenants et lieu de dépot pour l'armée. Désormais, les bâtiments abritent le musée de l'archevéché. Les lieux ont été réaménagés à l'authentique afin de mieux assimiler le rôle de l'archevêque, un personnage central de l'histoire religieuse norvégienne. Deux autres musées se cotoient sur le site: le musée de la Résistance, exposant les évenements de la Seconde Guerre Mondiale, ainsi que le musée de la royauté norvégienne, illustré par les couronnes de certains rois et l'histoire de leur sacre, se tenant bien évidemment en la cathédrale de Nidaros.

Le Musée de la Musique (Ringve Museum) Nombreux instruments et arts musicaux de tous horizons. Visite rythmée par de nombreuses démonstrations.

Stiftsgarden, la résidence royale de Trondheim

D'une surface de 4000m², c'est un des plus imposants monuments en bois de la région.  Il fut construit en 1774 dans un style néoclassique. Le palais devînt officiellement la résidence royale de Trondheim en 1906.

Le quartier des Docks - Bakklandet
Situé à l'extérieur du centre de la ville, les anciens entrepôts du port se visitent la nuit, où ils se métamorphosent en bars et restaurants à chaque début de soirée. A quelques pas, le pont Bybrua est un fameux pont du 17ème siècle qui servait notamment aux activités du commerce maritime.

La forteresse de Kristiansten
Batie afin de se protéger contre d'éventuelles attaques venant de l'Est, suite au terrible incendie qui frappa Trondheim en 1681. La construction ne dura que deux ans, de 1682 à 1684, mais les fortifications ne furent achevées qu'en 1691. En 1718, le fort réussit à faire échouer le plan d'invasion de leurs voisins suédois. Enmémoire de cette victoire, des canons encadrent la forteresse. Durant la seconde guerre mondiale, Trondheim fut occupée militairement par les allemands, la forteresse devînt alors le théâtre des exécutions des résistants norvégiens. La tour centrale, nommée "Donjonen" est, depuis 1997, ouverte aux visiteurs. Le fort surplombe toute la ville et offre une vue imprenable au delà des fjords.

Les fjords font partie intégrante du paysage norvégien et particulièrement à Trondheim où la mer s'engouffre dans la ville au travers du canal. Des bateaux proposent des balades d'1h15 sur la rivière Nid, sur le canal entourant la ville et sur le fjord.


Source : www.cityzeum.com

Récit personnel

On est allé voir le musée de la musique. Exceptionnel. Une ballade rythmée par les indications données via des lecteurs audio individuels. Avec pour chaque instrument la possibilité d'écouter un extrait d'une oeuvre qui met l'instrument en valeur et / ou d'écouter les explications (en anglais) sur l'instrument (origine, histoire...). Avec les enfants, on n'a fait qu'écouter les musiques et rien que ça, ça prend facilement deux heures. Il y a aussi un atelier où les enfants peuvent réaliser un instrument parmi de nombreux choix possibles et une salle uniquement accessible lors d'un visite guidée. Exceptionnel avec des enfants (pour en savoir plus, voir le récit de voyage, où j'ai détaillé plus largement).

Aux rédacteurs du Routard : en plus de vos , vous pouvez sans hésiter ajouter le symbôle 'Famille' !

Carnets de route
Norvège
Langues officiellesNorvégien
Forme de l’étatMonarchie constitutionnelle
Superficie324 220 km2
Population15 hab./km2
MonnaieCouronne norvégienne (NOK)
Fuseau horaireUTC +1
Indicatif tél.+47

Pièces administratives :

En tant que pays de l'E.E.E., une carte d'identité ou un passeport suffit.

Les enfants doivent avoir une carte d'identité ou figurer sur le passeport d'un parent.

Les automobilités doivent être titulaires d'un permis de conduire national et de la carte grise du véhicule. Il est nécessaire de possèder une carte verte pour le véhicule, où à défaut de souscrire à une assurance à la frontière.

Jan. Fév. Mar. Avr. Mai. Jun.
Jui. Aou. Sep. Oct. Nov. Déc.
Publicité
Nous écrire | Qui sommes-nous ?