Probablement quelque chose comme 240 dodos avant le prochain voyage...

Les-ombres
Tour des Balkans

Sarajevo

'Bašcaršija', la vieille ville, son bazar ottoman et le Sebilj, le marché de Markale, Trg Oslobodenja et ses joueurs d'échecs, le cimetière de Kovači et la forteresse jaune.

icone coodonnees 43.86, 18.41
30/03/2017 - Mis à jour le 15/10/2019 partage facebook

Sarajevo porte encore les stigmates de la guerre, comme en témoignent un peu partout les 'roses', qui marquent les impacts d'obus et de balles d'une résine rouge.

Mais Sarajevo s'est reconstruite et se présente comme une très belle ville peuplée d’habitants chaleureux, à l'histoire autant influencée par la civilisation occidentale que par l’Empire ottoman.

Nous avons apprécié :

- prendre le tram (qui daterait des années 60... )


- la vieille ville ('Bašcaršija'). Construite à l’époque ottomane, elle abrite des rues étroites et piétonnes, ainsi qu’un bazar ottoman.

Sur la grande place, on y trouve son Sebilj, une fontaine en bois magnifiquement décorée. Il parait que si l'on boit à cette fontaine, on reviendra à nouveau visiter Sarajevo dans le futur...

En suivant le dédale de ruelle qui surplombe la vieille ville, on traverse le cimetière de Kovači pour rejoindre Zuta Tabija (la forteresse jaune) qui offre un très beau panorama.

Sur la place Trg Oslobodenja, on peut aussi regarder les locaux jouer aux échecs, par terre avec un échiquier géant.

A deux pas, on trouve le marché de Markale (Pijaca Markale), un endroit chargé en souvenirs. Dans l’histoire de Sarajevo, ce lieu reste l’endroit le plus meurtrier durant la guerre de Bosnie. Un monument en verre y recense tous les noms des victimes. De nos jours, le marché est joyeux et coloré (ouvert tls de 7h à 16 h). Il reste le marché le plus fréquenté de la ville.

Nous aurions aussi pu aimer (si on était resté plus longtemps) :

- Voir la ligne Est - Ouest 'Sarajevo Meeting of Culture', sur le trottoir de la rue Ferhadija près du bezistan de Gazi Husrev-bey (un marché populaire) et comparer les architectures austro-hongroises d'un côté et ottomane de l'autre.


- le tunnel de Sarajevo (et son musée). Il fut construit par les bosniaques en 1993, pendant la guerre, et permet de relier l’aéroport au quartier de Dobrinja. Il fait 800m et a été creusé à la pioche. Pendant le siège, plus de 3000 personnes l'empruntaient quotidiennement. Ce que l'on peut encore faire de nos jours, muni d'un masque à gaz car il reste très étroit et peu ventilé.

- la rivière Miljacka. En suivant la rivière qui traverse la ville, on croisera une vingtaine de ponts, dont le pont Latin ('Pont Princip') où fut assassiné l’archiduc Franz Ferdinand.

- se promener et pique-niquer au parc de Vrelo Bosne

- la mosquée Gazi Husrev Beg. Le plus impressionnant bâtiment de la ville ainsi que le plus important bâtiment d’architecture islamique du pays. Son minaret surplombe les autres bâtiments de la ville.


et si ça suffit pas, aller voir les 'Pyramides de Bosnie' ? (...hum, hum)

Suivez le(s) lien(s) pour voir nos photos sur l'album Facebook (il n'est pas nécessaire d'avoir un compte) :

 
Carnets de route
Bosnie-Herzégovine
-> infos détaillées sur le pays <-
Nous contacter : | Qui sommes-nous ?