Probablement quelque chose comme 221 dodos avant le prochain voyage...

Jaguarondi (ou eyra ou chat loutre)
Gary Halvorsen

Jaguarondi (ou eyra ou chat loutre)

Espèce de félin, de la famille des pumas, que l'on peut rencontrer du Sud des Etats-Unis au nord de l'Argentine.

25/06/2013 - Mis à jour le 01/12/2019 partage facebook

Dis, c'est quoi un jaguarundi ?

Le jaguarondi (Puma yagouaroundi) a de nombreux noms. Souvent aussi appelé eyra (qui est en fait une des 8 espèces de jaguarundi) ou chat loutre (en raison de sa ressemblance - vraiment ? - avec la tayra), on l'appelle aussi différemment selon les régions. En guaraní, il est appelé 'yagua-rhundi ou 'mbaracayácira', tandis qu'au Brésil on parle du 'gato mourisco' et 'maracaja-preto'.
C'est une petite espèce de félin d'Amérique à la robe unie, noire, gris-brun ou rousse. Il ressemble à un chat mais possède un corps plus en longueur avec de petites pattes fines et une longue queue mince. Sa tête est cependant plus aplatie, avec des oreilles arrondies, caractéristiques de la famille des pumas.
Le jaguarondi mesure entre 70 et 140 cm de long, dont presque la moitié pour sa queue. Sa hauteur au garrot varie entre 30 et 40 cm et pourra parfois atteindre 55 cm. Le jaguarondi pèse entre 3 et 9 kg. Les mâles sont plus grands que les femelles.

Habitat et mode de vie

Il habite aussi bien les forêts primaires que les prairies ou les plaines et se répartit du sud des États-Unis (Texas) jusqu'au nord de l'Argentine. Il n'y a guère que sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes, qu'il est totalement absent, y laissant la place à son grand cousin, le puma. Ces deux espèces ont divergé il y a un peu plus de 4 millions d'années, mais ont globalement continué de partager le même habitat, à ceci près que le puma s'est aussi implanté dans les régions montagneuses. Et contrairement au puma, le jaguarundi peut facilement être apprivoisé et était d'ailleurs utilisé comme chat domestique par les populations pré-colombiennes, pour chasser les rats et les souris.

Même s'il n'est pas arboricole, contrairement aux autres félins d'Amérique du Sud et centrale, le jaguarondi reste un bon grimpeur. C'est aussi un bon nageur, et on l'on croise parfois dans les marécages. C'est d'ailleurs aux abords des Esteros del Ibera, dans le Nord-Est argentin, que nous avons entraperçu notre premier spécimen.
Contrairement aux autres félins, le jaguarondi est essentiellement diurne même s'il lui arrive de chasser à la nuit tombée. Son territoire couvre entre 15 et 100 km2 (il est notamment plus petit pour les femelles). Sa tanière est bien souvent un arbre creux, ou un amas de broussailles et d'herbes.

Alimentation

Le jaguarondi se nourri d'à peu près tout ce qu'il trouve : rongeurs, oiseaux, insectes, poissons, batraciens, petits reptiles voire même de petits singes comme des ouistitis. Des observations font état de jaguarundi évoluant ensembles et chassant en couple, ce qui leur permet de s'attaquer à une proie plus grosse.
Des félidés, on ne connait que les lions vivant en clan, mais ils se pourrait que ce comportement soit, occasionnellement, partagé avec les jaguarundis.

Reproduction

La femelle peut s'accoupler tous les deux ans, sans saison déterminée, même si les accouplements restent plus fréquents en automne, en Amérique du Nord. Après environ 2,5 mois, elle donne naissance à une portée de 1 à 4 chatons. Les bébés jaguarondi naissent tachetés mais leur robe prend très rapidement une coloration unie, contrairement aux autres félins. Ils seront indépendant à l'âge de deux ans et atteindront leur maturité sexuelle entre deux et trois ans. Les jaguarundis vivent entre 8 et 12 ans dans la nature et jusqu'à 16 ans en captivité.

Les sous-espèces de jaguarundi

On compte huit sous-espèces de jaguarundi, qui se distinguent principalement par leur aire de répartition. Les espèces d'Amérique du Sud sont classées en préoccupation mineure (LC) et seule l'espèce d'Amérique du Nord est classée en danger (EN). Les espèces sont néanmoins protégées sauf au Brésil, Nicaragua, Salvador, Guyane et Équateur. La chasse est réglementée au Pérou et en Uruguay.

  • Herpailurus yagouaroundi yagouaroundi (Geoffroy, 1803) : Guyane et forêt amazonienne.
  • Herpailurus yagouaroundi ameghinoi (Holmberg, 1898) : ouest de l'Argentine.
  • Herpailurus yagouaroundi cacomitli (Berlandier, 1859) : du sud du Texas à l'est du Mexique. Espèce en danger d'extinction depuis 1996.
  • Herpailurus yagouaroundi eyra (Fischer, 1814) : Brésil, Paraguay et nord-est argentin. C'est probablement l'espèce que nous avons aperçu, aux Esteros del Ibera, en Argentine
  • Herpailurus yagouaroundi fossata (Mearns, 1901) : du sud du Mexique, Guatemala, Honduras. Placée en Annexe I au Statut CITES.
  • Herpailurus yagouaroundi melantho (Thomas, 1914) : Pérou et l'ouest du Brésil
  • Herpailurus yagouaroundi panamensis (Allen, 1904) : du Nicaragua à l'Équateur. Placée en Annexe I au Statut CITES.
  • Puma yagouaroundi tolteca (Thomas, 1898) : Arizona et l'ouest du Mexique. Placée en Annexe I au Statut CITES.

Notre rencontre avec un jaguarundi aux Esteros del Ibera - Extrait de mon carnet de voyage

'
Après 4 jours dans la région, on reprend la route qui nous mène à Mercedes, dont 80 km de piste. Et la nature trouve encore le moyen de nous faire un cadeau, qui passe à toute vitesse devant nos yeux. Dans ces cas-là, moi je crie toujours 'un renard'. Mais non. Ce n'est pas un loup non plus. Un peu bêtement, dans le feu de l'action, je tente 'une loutre', mais le jour où les loutres auront des grandes pattes comme ça... Ce qui m'avait fait penser à la loutre, c'est le fait que le pelage était court et semblait lisse. En fait, en procédant logiquement, vu la queue, on en déduit qu'il ne peut s'agir que d'un félin. On regarde dans notre guide de la faune locale. Pas de taches, donc pas un ocelot, ni un chat de Geoffroy. A moins que cela ne soit un jeune, mais non, c'était plutôt grand. Pas assez pour être un puma ou un jaguar tout de même. Il nous reste quoi ? Un jaguarundi. Bin ouais, ça ressemble foutrement à un jaguarundi...
'
Articles liés
Faune
Félidés
  • Vertébrés
  • Mammifères
  • Carnivores
  • Félidés : Chat, Lynx
Statut de conservation UICN

Préoccupation mineure
Nous contacter : | Qui sommes-nous ?