logo
Probablement quelque chose comme 272 dodos avant le prochain voyage...
Partir d'Uyuni ou de Tupiza pour traverser le Salar d'Uyuni et parcourir le Sud-Lipez ?

Partir d'Uyuni ou de Tupiza pour traverser le Salar d'Uyuni et parcourir le Sud-Lipez ?

Si l'on en juge par les nombreux commentaires sur les groupes facebook de voyageurs, le verdict est sans appel : Tupiza ! Tupiza semble en effet être la coqueluche de nombreux voyageurs en Bolivie, depuis un peu plus de 2 ans. Effet de mode ? Réelle plus-value ? Etant donné que nous, nous sommes partis d'Uyuni, j'ai cherché à savoir ce que nous avions potentiellement manqué.

12/06/2019 - Mis à jour le 16/06/2019 partage facebook

Pour les plus pressés, je lève tout de suite le suspense, il n'y a pas de meilleur choix, si ce n'est de rester logique avec votre itinéraire global.

Pour les autres, voici le détail de mon analyse. J'ai cherché à être le plus objectif possible, mais n'ayant pas vécu la formule 'Tupiza', j'ai pu faire des erreurs ou ommettre certains points. N'hésitez pas à me faire part de votre expérience, je complèterai l'article.

Pour les plus pressés qui seraient néanmoins encore en train de lire, vous pouvez aussi aller directement en fin de page, j'évoque aussi les autres options de départ et de mode de voyage possible et j'y fais un récap des étapes de l'itinéraire, selon les options.

Bon, pour commencer, qu'est-ce qu'on entend par 'faire le Salar'.

Déjà, 'faire', c'est un vilain mot quand on parle de voyage. Mais l'idée n'est pas ici de troller sur le 'faire', le 'voir' ou le 'découvrir', donc on va laisser faire, comme ça je pourrai écrire voir et découvrir dans la suite de l'article sans trop me répéter. Donc bien sûr, on peut se contenter de juste traverser le salar, faire demi-tour une fois à son point névralgique, l'île Incahuasi et rentrer à sa base. On peut aussi pousser vers le nord, en ajoutant l'étape du Cerro Tunupa, dont on voit les 1ères falaises de très loin, celles-là même où fut tourné l'épisode VIII de Starwars.

On peut même s'offrir quelques extras, comme la Isla del Pescado ou le Cerro Michincha. Mais même avec ce 'all inclusive', ne voir que le salar, même si ça reste une énorme claque, serait une énorme erreur. Le Sud-Lipez est tout aussi incroyable, plus même selon certains, et en faire l'impasse serait impardonnable (je vais ajouter quelques photos, pour les sceptiques).

Ca tombe bien donc, puisque les agences, de Tupiza et d'Uyuni, proposent toujours les deux en un.

Mais c'est quoi les différences alors ?

Pour répondre à cette question, je suis reparti d'un article très bien fait de voyagepartageetpotage.com, que j'avais lu il y a quelques temps déjà, bien avant que la folie Tupiza ne sévisse sur le web.

Ce qui a en premier lieu motivé leur choix, c'est qu'ils venaient de Sucre. Pour moi, cela reste l'argument le plus valable, faire son choix en fonction de son itinéraire global me parait 100% justifié.

Voici ensuite leurs 11 autres bonnes raisons (établies après-coup), et ce que j'en pense :

1 - La ville la moins moche

Tupiza serait plus jolie qu'Uyuni. Ils n'en sont pas convaincu, mais c'est quand même l'avis de la plupart des voyageurs. N'ayant pas visité Tupiza, je ne saurais confirmer, mais dans tous les cas, rien ne vous empêche de faire le tour depuis Uyuni et d'aller ensuite découvrir Tupiza, ville plus petite et à priori plus agréable.

Marché d'Uyuni

2 - Le choix de l'agence

Il n'y a qu'une demi-douzaine d'agences à Tupiza, contre 80 à Uyuni. J'aurais dit moins, mais c'est vrai qu'à Uyuni, c'est l'usine. Il y a des agences partout au centre du village. Du coup, les prestations seront plus sérieuses et plus standardisées à Tupiza, alors qu'à Uyuni, on peut tomber sur de grosses arnaques. C'est on ne peut plus vrai. Un conseil du coup si vous faites le choix d'Uyuni : prenez le temps de lire les avis sur les vitrines et de demander à ceux qui reviennent de leur tour s'ils sont entièrement satisfaits de leur agence, en posant des questions précises (repas, équipement - duvet ! -, guide/chauffeur (alcoolisé ?)...) Ne vous fiez pas trop aux avis sur internet, surtout s'ils ne sont pas récents, car c'est un peu la valse des chauffeurs, entre les différentes agences.

3 - Le sens du parcours et l'affluence

Depuis Tupiza, on fait le tour dans l'autre sens, en commençant par le Sud-Lipez et en terminant par le Salar. Du coup, on verrait moins de monde. Dans la pratique, il semble qu'il y ait toujours autant de monde aux endroits 'stratégiques' comme à Incahuasi, aux thermes près de Sol de Manana et surtout à Colchani, à l'entrée (ou la sortie, c'est selon) du Salar.

Embouteillage au départ d'Uyuni, à Colchani

Pour le reste (les lagunas notamment), ils n'ont jamais eu plus de 4 véhicules au même endroit, en Décembre 2014. C'était pareil pour nous, depuis Uyuni, en Juillet 2016. A relativiser car en Juillet, c'est la fin de la basse saison touristique à Uyuni, alors qu'en Décembre, on est en plein dans la haute saison.

Mais si vous le souhaitez, vous pouvez toujours faire comme ceux de Tupiza depuis Uyuni : demandez à faire le trajet dans l'autre sens, de nombreuses agences accepteront !

4 (et 7) - La durée du parcours

L'itinéraire classique se fait en 3 jours depuis Uyuni, alors qu'il en faut 4 depuis Tupiza. Apparemment, cette journée supplémentaire vous permet de voir d'autres paysages magnifiques. Je veux bien le croire, vu que tout est magnifique dans le Sud-Lipez. Le tracé supplémentaire est reporté sur la carte. En terme d'étapes supplémentaires, vous verrez El Sillar, des formations rocheuses qui pointent vers le ciel et le pueblo fantasma, un village abandonné qui possédait une mine d'or et d'argent. Pour le reste, c'est une journée de route jusqu'à la réserve Edouardo Avaroa.

Une autre possibilité, c'est de faire un parcours '4 jours' depuis Uyuni, non pas pour faire ce complément de route, mais plutôt pour en profiter pour aller au nord du Salar. C'est du coup aussi possible depuis Tupiza, dans le tour à 5 jours. Vous visiterez la grotte des momies de Coquesa (ou cimetière de Chullpas), et ferez l'ascension du volcan Tunupa pour y découvrir son cratère.

5 (et 8) - Le meilleur pour la fin

Finir par le salar. Dans ce cas, il faut faire le tour depuis Tupiza ou demander à faire le tour en sens inverse depuis Uyuni. Pas sur que c'est 'garder le meilleur pour la fin', mais ça permet de commencer par la journée de route, plutôt que de finir avec une aprèm-midi de route...

6 - Le lever du soleil

Profiter du lever de soleil sur le salar. En partant de Tupiza, vous aurez droit à un lever du soleil depuis l'île d'Incahuasi. Depuis Uyuni, nous on a profité d'un coucher de soleil juste avant de quitter le salar, en fin de 1ère journée. On aurait aussi pu, si on l'avait souhaité, profiter d'un lever de soleil au même endroit le lendemain matin. Mais on a préféré partir directement vers le Sud-Lipez.

Pas de lever de soleil pour nous sur l'île d'Incahuasi

Dans la catégorie timing, en faisant le tour classique depuis Uyuni, on découvre les geysers de Sol de Manana à l'aube (après une heure de route de nuit, c'est sport !) et les thermes un peu plus tard. Depuis Tupiza, c'est tombe normalement le midi, je trouve ça beaucoup moins sympa.

9 - Profiter des deux villes

On peut partir de Tupiza et s'arrêter à Uyuni... En cherchant un peu, on peut aussi partir d'Uyuni et demander à finir à Tupiza, mais ça demandera un extra dans ce sens là, pour le faire avec le 4x4 de l'agence. Sinon, il y a aussi le bus : 7$ en 2019 !

10 - Le nombre de personnes dans le 4x4

Depuis Tupiza, c'est 4 passagers + chauffeur + cuisinière. Depuis Uyuni, c'est 5-6 passagers (potentiellement possible à 7) + chauffeur. Nous, on était une famille de 5 et personne n'a été ajouté. Par contre, c'est clairement un bon plan de pouvoir complèter un véhicule lorsqu'il 'manque' une place : l'agence accepte alors de baisser considérablement son prix pour cette nouvelle personne... Renseignez-vous en arrivant si un groupe incomplet veut bien de vous !

11 - Une cuisinière en plus

C'est un argument qui revient aussi souvent dans les forums. Mais pourquoi ? Nous, on a parfois très bien mangé (dans l'hotel de sel de l'agence par exemple), parfois moyen (pique-nique ou petit 'resto' familial sur le chemin), mais on n'était pas là pour les repas !

J'ajoute maintenant 2 derniers points :

12 - Le prix

Ca restera toujours moins cher d'Uyuni, puisque vous avez une journée de trip en moins. Pensez à négocier (d'un côté comme de l'autre) si vous ne voulez pas payer le tarif allemand ou américain, et renseignez-vous bien sur ce qui est inclus ou pas. Nous, d'Uyuni, nous avions eu à payer en sus (signalé par l'agence avant), l'entrée dans la réserve Eduardo Avaroa (comme tout le monde. Elle est normalement incluse dans le prix global et les agences précisent que ce montant ne va pas dans leur poche) et l'accès à l'île Incahuasi (à payer sur place). Duvets (type 'froid extrème' tout neuf pour nous), nourriture, eau/coca (-cola et feuille à mâcher !), douches, accès aux bassins de Sol de Manana, tout le reste était compris, mais ce n'est pas le cas dans toutes les agences. Certaines agences ajoutent des options au forfait annoncé à la base, comme dans cette liste d'une agence de Tupiza, vue sur un blog : entrée au parc Edouardo (150 bol), douche (10 bol), duvet 4 nuits (70 bol), visite Peublo fantasma (15 bol), eaux thermales (6 bol), Incahuasi (30 bol)...

13 - Et internet ?

Ne passez pas par Internet. Vous allez payer plus cher et resterez dans l'incertitude sur les prestations jusqu'au dernier moment. Un avantage pour Uyuni : vous trouverez toujours une agence correcte, même le soir pour le lendemain matin.

Bonus pour aider au choix :

Côté Tupiza, une agence qui revient souvent, c'est Alexandro Tour, mais ce n'est pas la seule.

Côté Uyuni, nous sommes tombés sur Tambo Loma et c'était très bien : pas de mauvaise surprise, un bon équipement fourni (très bons duvets tout neuf) et un chauffeur expérimenté, qui prenait grand soin de son véhicule. Pour ses aspects 'guide', il est resté plutôt laconique, mais il avait pensé aux petites figurines pour faire des photos funs dans le Salar et était calé sur tout ce qu'on a vu dans le Sud-Lipez. Et aussi, le fait qu'ils possèdent leur propre hôtel de sel, de bon standing, au bord du Salar. Tambo Loma est aussi une agence partenaire d'Estrella del Sur, et du coup, vous pouvez passer par elle si vous voulez faire une trace directe vers San Pedro de Atacama.

Côté SPA justement, il est fortement recommandé de prendre Estrella del Sur, mais il y en a d'autres...

Super, je viens de parler de SPA, j'ai ma transition pour parler vite fait des alternatives à Tupiza et Uyuni.

Tout d'abord, il est possible de réserver dans une agence de La Paz et de partir de là-bas. Quel intérêt ? Il n'y en a pas. Ca sera plus cher, et vous allez faire le trajet en navette, voire en bus, pour au final rejoindre une agence locale.

Partir de San Pedro de Atacama, au Chili. Là oui, cela peut avoir du sens, si vous êtes backpackeurs, à pieds, vous mettez votre barda dans le 4x4 et vous poursuivez ainsi ensuite votre chemin depuis Uyuni. Par contre, vous ne verrez probablement pas une partie de la boucle (à confirmer, mais à priori Valle de Dali, la Laguna Verde, la Valle de Rocas et San Cristobal). A noter qu'il est aussi possible de faire ce trajet depuis Uyuni vers SPA (cf agence partenaire d'Estrella del Sur)...

Enfin, vous n'êtes pas obligé de passer par une agence !

La traversée du Salar peut tout à fait se faire en camping-car, par exemple. Vous pouvez même y bivouaquer. Par contre, votre bas de caisse va certainement souffrir, à cause du sel, mais ça roule. Ne croyez pas les on-dits sur les interdictions, vous avez le droit. Par contre, il y a des policiers à l'entrée du Salar qui vérifient que votre véhicule est 'conforme' (présence d'un extincteur...). Ce checkin, même les 4x4 des agences y ont le droit, et parfois, on voit passer un petit billet pour que ça avance plus vite...

Pour le Sud-Lipez, c'est une autre paire de manches. Nous avons croisé à Uyuni une famille qui l'avait fait avec un camping-car à propulsion (les 5happyhoopers). Cela leur avait pris une semaine et ils étaient restés enlisés toute une après-midi. Il y en a aussi qui l'ont fait en vélo, tout est possible. Le tout est d'avoir un très bon GPS, des rustines ou roue de secours et bidons d'essence, de l'eau en abondance... Nous, nous avions préféré l'option secure, en 4x4 avec une agence, en laissant notre camping-car dans un jardin de l'agence. Ce qui ne nous a pas empéché de traverser ensuite le désert d'Uyuni, en prenant la même piste que les bus, avec le passage de frontière près du volcan Ollague. Forcément, l'inverse est aussi possible, donc ceux qui partent de San Pedro de Atacama peuvent aller jusqu'à Calama, en profiter pour visiter les mines de Chouquicamata et le village fantôme, avant de poursuivre vers la frontière et rejoindre Uyuni (en 1 jour de route).

L'itinéraire en résumé

En gras, les étapes communes à tous les parcours. Entre () les étapes parfois zappées selon les agences.

Le parcours depuis San Pedro de Atacama peut se faire depuis une agence sur place, comme Estrella del Sur ou en réservant sur le site de Tambo Loma (Uyuni)

Uyuni (sens classique) Tupiza SPA
J1 J1 J1
(cimetière des trains) El Sillar Laguna Blanca
Colchani Village Cerrillos (repas) Laguna Verde
(Mini-stop pour voir des ojos) Village Polulos Valle de Dali
1er Hôtel de sel de Bolivie
grande statue en sel du Dakar
Rio San Pablo Thermes Hots Spring (repas)
Isla IncaHuasi El Pueblo Fantasma Geysers Sol de Manana
Coucher de soleil à la sortie du Salar Laguna Colorada
Hôtel de sel 'Tambo Loma' (nuit) Quetena Chico (nuit), Huayllajara (nuit)
J2 J2 J2
Petits villages, dont San Juan (enclos à lamas) Désert de Siloli, Arbol de Piedra
Salar de Chiguana (Laguna Hedionda Sur) Laguna Honda
Ancien chemin de fer, caserne Laguna Kollpa Laguna Ciarcota
Volcan Ollague (au loin) et lave sur place (Salar de Chalviri) Laguna Hedionda (repas du midi)
Laguna Canapa Valle de Dali Volcan Ollague (au loin) et lave sur place
Laguna Hedionda (repas) Laguna Verde Valle de Rocas
Laguna Honda Thermes Hots Spring (repas) Village San Augustin
Désert de Siloli, Arbol de Piedra Geysers Sol de Manana Village Juliaca et ancienne gare
Laguna Colorada Laguna Colorada Villa Martin
Huayllajara (nuit) Villa Mar (nuit)
J3 J3 J3
Geysers Sol de Manana (lever du soleil) Laguna Vinto Hôtel de sel 'Tambo Loma' (nuit)
Thermes Hots Spring Laguna Negra Isla IncaHuasi (lever de soleil)
(Salar de Chalviri) Canyon del Anaconda 1er Hôtel de sel de Bolivie,
grande statue en sel du Dakar
Valle de Dali Valle de Rocas Colchani
Laguna Verde (pique-nique) Village Juliaca et ancienne gare (cimetière des trains d’Uyuni)
Laguna Blanca Hôtel de sel de Chuvica (nuit)
Valle de Rocas
Villa Mar
Village Alota
Village San Cristobal
J4
Isla IncaHuasi (lever de soleil)
1er Hôtel de sel de Bolivie,
grande statue en sel du Dakar
Colchani
(cimetière des trains d’Uyuni)

Et pour mieux s'y retrouver :




Suivez le(s) lien(s) pour voir nos photos sur l'album Facebook (il n'est pas nécessaire d'avoir un compte) :

Bolivie - Salar d'Uyuni

1er jour sur le trip de 3 jours en 4x4

Bolivie - Sud-Lipez (1)

2ème jour du trip de 3 jours en 4x4

Bolivie - entre le salar Uyuni et le Sud-Lipez

De Uyuni à Ollague, quelques 240 km de piste

 
Carnets de route
Articles liés
Bolivie
Langues officiellesAymara, Espagnol, Guarani, Quechua
Forme de l’étatRépublique présidentielle
Superficie1 098 581 km2
Population9,2 hab./km2
MonnaieBoliviano (BOB​)
Fuseau horaireUTC -4
Indicatif tél.+591

Le passeport doit être valable six mois après la date d’entrée en Bolivie.

Le visa n’est pas exigé pour un séjour touristique de 90 jours maximum par période de 12 mois calendaires.

Un cachet d’entrée valant autorisation de séjour de 30 jours est apposé sur le passeport à l’arrivée dans le pays et cela peut être pronlongé gratuitement à 90 jours par les services de l’immigration (à La Paz : avenida Camacho, 1433 - tél : 211.09.60). Les voyageurs doivent exiger ce cachet à l'entrée, même par voie terrestre (il faut donc éviter le franchissement des postes de frontière la nuit, où les agents de police ne sont pas systématiquement présents). En effet, dans le cas contraire, on ne peut quitter le pays qu'en régularisant sa situation en acquittant d’une amende de 20 bolivianos par jour de dépassement (sur la date présumée...).

L’entrée dans le pays et la sortie sont censées être gratuites, mais, dans les zones frontières isolées, il est souvent demandé entre 15 et 30 $B pour le tampon de sortie...

La saison humide apporte chaleur forte et étouffante dans les plaines et le bassin amazonien. La saison séche reste donc la meilleure période.
Jan. Fév. Mar. Avr. Mai. Jun.
Jui. Aou. Sep. Oct. Nov. Déc.
Nous contacter : | Qui sommes-nous ?