logo
Voila 638 jours que nous sommes rentrés de notre voyage à travers les Amériques (et je m'en suis pas encore remis)


Urho Kaleva Kekkonen National Parc

partage facebook
D'une superficie de 2550 km², adossé à la frontière avec la Russie, il est constitué de paysages variés de marais, de forêts primaires et de monts arrondis couverts de toundra.

Le Parc national Urho Kaleva Kekkonen (UKK) est un parc national de Finlande de 2 550 km², au nord-est de la Laponie finlandaise, adossé à la frontière avec la Russie. C'est le 2ème de Finlande. Il est constitué de paysages variés de marais, de forêts primaires et de monts arrondis couverts de toundra, et culmine au mont Sokoski (717 m d’altitude). Il est baptisé du nom de l’ancien président de la République Urho Kaleva Kekkonen, qui pratiquait assidûment la randonnée.

Peu accessible, le parc abrite une faune variée, avec plusieurs grands mammifères (élan, renard, loutre, ours, glouton) et de nombreux oiseaux (notamment l'aigle royal, la buse pattue, la grue cendrée, le lagopède, plusieurs espèces de hiboux et de chouettes, dont la chouette harfang des neiges, et plusieurs espèces de chevaliers).

Les seules traces d’occupation humaine sont les clôtures élevées par les éleveurs sames, ainsi que les refuges pour randonneurs et quelques rares ponts sur les rivières, l’optique de l’administration finlandaise des parcs et forêts (Metsähallitus) étant de limiter l’érosion et de garder la nature la plus vierge possible.

Les principaux points d’accès, listés du nord au sud, sont situés :

- à Raja-Jooseppi, village frontière sur la route d’Ivalo à Mourmansk (Russie),

- à Saariselkä , avec deux parcours découverte de 2 km et de 6 km . La colline de Kaunispaa est même accessible en voiture, ce qui est rare pour pouvoir admirer toundra et taïga .

- à Kiilopää, un centre de montagne avec de nombreux départs de sentiers, dont un parcours découverte de 1,3 km

- à Tankavaara, où se trouve le centre d’information Koilliskaira (des mots finnois koillis, nord-est, et kaira, étendue sauvage). Avec la boucle du Mésangeai (Kuukkelilenkki), de 6 km, le plus spectaculaire des parcours découverte. Le sentier conduit au sommet de la colline Tankavaara, où se trouve un belvédère. La vue porte sur les étendues sauvages de la réserve stricte de Sompio .

- à Savukoski, petite ville éloignée des circuits touristiques et donnant accès à des zones difficilement accessibles et peu fréquentées.

Il existe bien sur de nombreux autres sentiers, pour des randonnées de plusieurs jours, comme une randonnée classique d'au moins 5 jours qui part de Kiilopää et permet d'atteindre le Luirojärvi, le ploint le plus renommé du parc, en passant par le vallon de Tuiskukuru, le lac de Lankojärvi et l'étang de Rautulampi.

Des règles strictes protègent le parc. Une réserve intégrale (Sompio) est située en bordure sud-ouest et le parc proprement dit est divisé en quatre types de zones :

- la zone de base, à l’ouest, proche du réseau routier, facilement accessible.

- les zones sauvages, les plus grandes.

- les zones protégées à accès restreint, réservées à la reproduction de la faune.

- la zone frontière avec la Russie, interdite.


Source : fr.wikipedia.org

Récit personnel

On aurait bien fait une ballade de 2 km et vu la colline de  Kaunispää, mais on a finalement choisi de zapper cette étape, pour mieux profiter des suivantes !

Articles liés
Finlande
Langues officiellesFinnois, suédois
Forme de l’étatRépublique parlementaire
Superficie338 144 km2
Population17,25 hab./km2
MonnaieEuro
Fuseau horaireUTC +2
Indicatif tél.+358

En tant que pays de l'U.E., une carte d'identité ou un passeport suffit.

Les enfants doivent avoir une carte d'identité ou figurer sur le passeport d'un parent.

Jan. Fév. Mar. Avr. Mai. Jun.
Jui. Aou. Sep. Oct. Nov. Déc.
Publicité
Nous écrire | Qui sommes-nous ?