logo
Voila 695 jours que nous sommes rentrés de notre voyage à travers les Amériques (et je m'en suis pas encore remis)

Zipolite
Tour des Amériques

Zipolite

partage facebook
Ah, Zipolite... Un village qu'on a du mal à quitter, où se mêlent les descendants des Zapotèques et des hippies de la vague '70

Zipolite...

Deux rues, quelques petites ruelles et 1000 habitants à l'année.

Beaucoup plus de touristes, mais cela reste raisonnable, et puis c'est (encore) un tourisme de baroudeurs et de hippies.

Les premiers hippies sont arrivés dans les années 60-70's, peu après les quelques familles zapotèques descendues des montagnes de Oaxaca.

C'est peut-être pour cela que Zipolite possède une des rares plages du pays autorisée aux nudistes.

Le soir, la rue s'anime et ces 'nouveaux locaux' y vendent leur artisanats

En tout cas, Zipolite respire le calme, en journée.

En Zapotèque, Zipolite signifie 'la plage des morts', peut être en raison de ses forts courants, qui font régulièrement des morts.

Mais peut-être aussi est-ce parce quand on vient à Zipolite, on a du mal à en repartir, et qu'on y reste jusqu'à sa mort...

'Me voy mañana'... On sait ce que mañana sous-entend au Mexique... Demain est un autre jour.

Un véritable coup de coeur que ce village pour moi, sans que je sache vraiment expliquer pourquoi.

J'ai tenté d'exprimer ma relation à Zipolite en chanson

Côté pratique :

- pour ceux qui voyagent en camping-car, le camping Los Mangos est très bien. Il possèdent aussi quelques appartements plutôt classes et pas trop cher. Pas contre, la couleur de l'eau de la piscine est variable...

- le resto Sal y pimienta, en bord de plage, est vraiment excellent. Mais il y en a plein d'autres de très bons aussi

- la bar à côté de Sal y pimienta est un repère de jeunes francophones et autres expats, qui vivent à Zipolite à l'année. Bonne ambiance le soir

- la créperie 'Le Castelet' assure. La proprio, mariée à un français aujourd'hui décédé, parle bien français

- la boulangerie de Max et sa mère fait de très bons pains au chocolat. Parlez leur de Pink Floyd si vous voulez vous en faire des amis

- seulement 2 distributeurs de billet, tous deux dans des hôtels. Ils sont souvent à sec, soyez prévoyants.

Le reste de notre vécu à Zipolite se trouve dans le carnet de route...

En photos


 

Mexique : Zipolite


Nous y avons passé Noel
 
Carnets de route
Mexique
Langues officiellesEspagnol de facto, mais 67 langues nationales !
Forme de l’étatRépublique fédérale
Superficie1 972 550 km2
Population57 hab./km2
MonnaiePeso mexicain ($) (MXN​)
Fuseau horaireUTC -6 à -8
Indicatif tél.+52

Pour les Européens et les Canadiens, aucun visa n'est nécessaire. On remplit simplement un document d'immigration (FMT ou carte touristique) remis dans l'avion ou à la frontière, valable 90 jours maximum. Il doit être tamponné et  sera demandé à la sortie du territoire. Bien vérifier que le douanier a écrit 90 jours.

Il faut être en possession d'un passeport, dont la validité doit au moins pouvoir couvrir la durée du séjour.

À l'entrée du Mexique, on acquitte une taxe d'environ 30 US$, quel que soit le moyen de transport utilisé. Tout comme la taxe d'aéroport à la sortie du pays, elle est incluse dans le billet d'avion. Attention, par voie terrestre, elle vous sera probablement aussi demandée à la sortie du pays : pensez à bien garder vos reçus si vous nous voulez pas payer deux fois...

Pour ceux qui passent par les États-Unis : en cas d'escale, par exemple à Miami ou Huston, il n'y a plus besoin de visa. En revanche, depuis janvier 2009, pour faciliter le passage à l'immigration américaine, il est obligatoire de s'inscrire au moins 72 h à l'avance sur le site officiel de l'ESTA (environ 14 € ; réponse environ 72h après). Ce système s'appelle « Electronic System for Travel Autorisation » (ESTA). Fiche valable 2 ans.

Temps nuageux de décembre à février, risque de typhons en sept. et octobre
Jan. Fév. Mar. Avr. Mai. Jun.
Jui. Aou. Sep. Oct. Nov. Déc.
Publicité
Nous contacter : | Qui sommes-nous ?