On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées (Hippolyte Taine)
  1. Home
  2. Fiches Pays
  3. Etats-Unis
  4. Washington
© Les-ombres

Washington

Halte devant la Maison Blanche, mais aussi visite du Musée des espions, du Musée de l'Air et de l'Espace et du Zoo de Washington.

icone coodonnees 38.91, -77.04
Visité le 01/09/2015 - Mis à jour le 28/06/2020 partage facebook

Au final, nous aurons passé quatre jours à visiter la capitale des Etats-Unis. Enfin, plutôt à découvrir quelques lieux à voir dans la ville, loin des monuments historiques, avec du coup un choix légèrement à contre-courant des tourist tours habituels...

La Maison-Blanche

Alors oui, quand même, la première chose que nous avons faite en arrivant en fin d'après-midi, c'est d'aller voir la Maison Blanche.

A noter que nous avons facilement trouvé à garer notre camping-car, sur une place de stationnement le long du parc, et ce gratuitement car 18h avait sonné.

Bon bin voilà, la Maison Blanche, c'est bien de la voir en vrai, mais c'est la même que dans les films ou sur les photos.

Très vite, nous nous sommes rabattus sur un parc en direction du Mall, où, depuis notre banc, nous avons passé un bon moment à regarder des équipes amateurs, moyenne d'âge 35 ans, s'ébattent au soft ball...

Le Musée de l'Air et de l'Espace

Avec ses 7 millions de visiteurs par an, c'est quand même l'un des musées les plus visités au monde. Lui pour le coup, c'est un incontournable, bien qu'il ne remonte pas si souvent dans les top 10 touristiques.

Ce musée, comme la plupart des 12 musées de la Smithsonian Institution à Washington, est gratuit. Il y a juste des urnes à la sortie pour donner ce qu'on veut. Moi, je ne connaissais pas cette Smithsonian Institution, si ce n'est pour l'avoir entendu à de nombreuses reprises dans les films de 'Une nuit au Musée', mais elle assure.

On y trouve 23 galeries avec des dizaines d’avions, des engins spatiaux, des missiles, des fusées et un peu tout ce qui peut voler.

Le Musée de l'Air et de l'Espace est tellement super et grand qu'on y a passé 5 heures (en renouvelant le parcmètre plusieurs fois et en changeant de place régulièrement !).

Les avions sont les originaux et de nombreux modules spatiaux aussi.

Quelques avions qui m'ont particulièrement marqués

Le 'Spirit of St Louis'

C'est l'avion Lindbergh avec lequel il a fait le 1ère traversée de l'Atlantique en 33h30 sans dormir

L'avion des frères Wright, le Flyer

Il s'agit d'une réplique du tout premier avion (avec moteur) jamais construit dans le monde. A son bord, le 17 décembre 1903 ils ont parcouru 284 mètres et sont restés 59 secondes dans les airs.

Le Loockheed Vega d'Amelia Earhart

Un avion tout de rouge, assortie aux chaussures de son pilote, la femme de tous les records. Disparue dans le Pacifique en 1937, javais entendu parler d'Amelia Earhart grâce à une énigme de la chasse au trésor Google Earth de 2013 !

Les bidules de l'Espace

Dans la section spatiale, on peut observer plusieurs modules d'exploration, le module lunaire d'Apollo 13, une jeep lunaire et des tonnes de matos.

Parmi les divers objets des astronautes, j'ai noté que leur kit de survie comprenait un paquet de cartes à jouer 'Bicycle'. On choisit la qualité jusque dans les loisirs ! Par contre, leurs pochettes de nourriture ressemblent à s'y méprendre à des sacs à vomi...

Pédagogie adaptée aux enfants

Rien que dans la salle pour les enfants, 'Comment peut-on voler ?', on est resté 90 minutes, à s'instruire, tout en tirant sur des manettes et en poussant sur des boutons.

A noter, ce n'est pas trop galère de trouver une place où se garer dans la rue, mais la signalisation par panneaux est par contre assez complexe. Genre tu peux te garer 2h sur les places devant toi mais pas derrière, de 10am à 4pm le mercredi et jeudi. Un peu plus loin, c'est seulement à partir de 6pm. Le reste du temps, c'est une voie de circulation...

Le Musée des Espions.

Musée payant, mais il vaut le coup.

Au total, on y passera quatre heures, et encore, uniquement parce qu'on a passé vite fait la seconde partie, consacrée aux James Bond.

Dès l'entrée, on est plongé dans l'ambiance : on entre dans un ascenseur surréaliste et on débarque dans une salle pleine de profils d'espion. Il faut en choisir un et en mémoriser les détails. Au fil des pièces, on découvrira les méthodes des espions, les gadgets, l'histoire des espions légendaires, la cryptographie et les codes (de Champollion à Enigma en passant par 'les Français parlent aux Français').

On passe à travers un conduit d'aération, on 'cherche et trouve' des planques et des menaces sur des écrans interactifs, on écoute des micros planqués, on utilise des sonars... Ici et là, la suite de notre mission : interrogatoire pour voir si notre couverture résiste, questions pour voir si on réussit notre mission... Le Top !

Le Zoo de Washington

Lui aussi géré par la Smithsonian Institution, et gratuit, il compte plus de 3 600 animaux de 435 espèces différentes, dans un parc de plus de 66 hectares. On avait prévu d'y passer la journée et au final, il aura fallu qu'on y retourne le lendemain pour une seconde journée !

Cette fois par contre, on ne trouvera pas à se garer dans le coin ce premier jour et le parking, lui, est à 22$ la journée... Le lendemain, Labour day, ce même parking était complet, mais la chance nous a souri avec une place gratuite à un km de là.

1ère impression : le zoo est grand. Très grand. Un plan est nécessaire. Et payant, lui aussi !

Le zoo est divisé en 3 grandes zones, subdivisées en de plus petits espaces.

Le Lower zoo

La maison des petits mammifères

Fennec, paresseux en train de manger...

Le centre des reptiles

Super !

Les félins

Bof, plutôt triste...

Les chevaux de Prywalski

Une fois qu'on connait, bof bof...

Le think tank des orangs-outangs

Les salles d'expérience / de jeu sont distinctes d'une bonne centaine de mètres de leur maison. Pour s'y rendre, les singes empruntent un réseau de cordages au-dessus de nos têtes, que j'estime à une quinzaine de mètres de hauteur. Ils doivent décider le matin s'ils veulent y aller ou pas et peuvent rentrer le soir.

Encore une fois, beaucoup d'interactivité, y compris, au moment où on passe, un jeu organisé par les soigneurs. C'est à celui qui tire le plus fort sur une corde, entre un humain et un singe. J'ai été plus fort que lui... mais il faisait le strict minimum pour avoir sa friandise...

Les bâtiments ferment à 18h mais le zoo en lui-même étant un espace d'accès libre, on reste dans cette zone jusqu'à 20h, le temps que la plupart des animaux se décident à aller se coucher.

Le Upper zoo

La maison des pandas : super (pour eux) mais ballot (pour nous), elle est fermée, parce que leur couple a eu une seconde naissance 15 jours plus tôt. Mais on pourra quand même observer furtivement une sortie du panda dans ses jardins.

La zone extérieur des éléphants

Nous avons passé un bon moment à regarder un éléphant se battre avec des pneus suspendus à un câble. Il a l'air de faire ses comptes sur un boulier géant.


La vallée

La maison des éléphants

On y débarque à l'heure des soins et on assiste au coupage des ongles.

C'est très pédagogique, avec des jeux découvertes, des panneaux explicatifs et des soigneurs au top. Mention spéciale pour les explications sur les sons qu'ils émettent, inaudibles à l'oreille humaine, et leur signification :  'let's go', 'we are here', 'ready for sex'... Mais par contre, trop de visiteurs pour moi. Très rapidement, je quitte la maison.

La maison des oiseaux

Assez décevante, peu d'oiseaux. Mais quand même de très jolies spatules roses dans la volière où on déambule. Aucune trace du casoar par contre.

Les ours brun

Parfait, quand on tombe sur le moment où les deux petits décider de tanner leur mère jusqu'à ce qu'elle accepte de leur donner la tétée. Ils ont un an et demi et c'est déjà de bons gros bébés.

La ferme des animaux

Comment dire... Ridicule ? 4 ânes, 3 chèvres, 2 sangliers et une vache normande devant laquelle une américaine s'extasie d'un 'oh my god, it's so cute !'.

Les monuments historiques de Washington DC (où nous ne sommes pas allés)

Vous ne trouverez aucun gratte-ciel à Washington, mais une foultitude de bâtiments historiques et institutionnels...

Le capitole

Nous l'avions visité 15 ans auparavant, sans les enfants. On a zappé pour cette fois.

La Cour Suprême

Le Mall, le Washington Monument et le Lincoln Memorial

Là encore, on s'était rendu au pied de l'obélisque et on avait traversé le Mall il y a une quinzaine d'années, mais à nouveau, on a zappé pour cette fois. On s'est contenté de montrer le Washington Monument aux enfants de loin, depuis The Ellipse et The President Park.

Pour ceux qui passerait dans le coin, ne pas hésiter quand même à faire un petit  détour à travers le jardin de la Constitution, très sympathique.

Le Pentagone

Il se visite, mais il faut réserver longtemps à l'avance.

Le Cimetière National d’Arlington

Situé à côté du Pentagone, ce cimetière militaire a été créé durant la guerre de Sécession sur la propriété de la femme du général Lee.

C'est presque 300 000 personnes qui y sont enterrées (pour une ville qui compte le double de vivants).

Sur la tombe du président JFK et se sa famille, une flamme y brûle en permanence.

Les autres quartiers de Washington (où nous ne sommes pas allés non plus)

Georgetown

On s'y rend pour flâner et admirer les maisons anciennes, en particulier le long des quais, sur le Chesapeake and Ohio Canal, qui suit les berges du Potomac.

A voir aussi sa fameuse université.

NoMa

Un quartier moderne qui comporte de nombreuses oeuvres de Street Art. Tout au sud se trouve la gare d'Union Station, de style Beaux-Arts et tout à l'est, l'Union Market, un énorme food-court qui propose un peu tout ce qui se mange ou se boit, du bon vin au fromage artisanal et passant par les tacos, les nems ou les arepas.

Où bivouaquer à Washington DC ?

A l'époque, nous n'avions encore jamais entendu parler de ioverlander, alors comme toujours dans les grandes ville, nous sommes partis en quête d'un parking de Walmart 24/24, que nous avons trouvé en banlieue sud, à Alexandria, à 20 minutes du centre de Washington.

Pour l'anecdote, c'est là, dans la zone commerciale, où nous avons découvert notre premier Chuck E. Cheese's, un espace de jeu pour les enfants où l'on peut aussi. C'est un mixte entre la salle d'arcade et le casino, mais pour les petits. On y gagne des tickets, qu'on met à la fin dans une machine mangeuse de tickets et qui nous permettent de choisir un lot - mais ridicule le lot genre une paille, une grenouille naine en plastique et 5 carambars, pour 138 tickets gagnés avec nos 10$ de mise -. Avec ces 10$, on s'est quand même bien amusé pendant 1h30 !

En découvrir plus avec nos albums photos

Suivez le(s) lien(s) pour voir nos photos sur l'album Facebook (il n'est pas nécessaire d'avoir un compte)

USA - Washington - Le Mall

USA - Washington - Le Mall

USA - Washington - Musée des espions

USA - Washington - Musée des espions

USA - Washington - Musée de l'air et de l'espace

USA - Washington - Musée de l'air et de l'espace

USA - Washington, le Zoo

USA - Washington, le Zoo
 
Carnets de voyage
Etats-Unis
-> infos détaillées sur le pays <-
Nous contacter : | Qui sommes-nous ?