On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées (Hippolyte Taine)
  1. Home
  2. Fiches Pays
  3. Etats-Unis
  4. Everglades - Parc national
© Les-ombres

Everglades - Parc national

Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979 et classé zone humide d'importance internationale en 1987.

icone coodonnees 25.29, -80.90
Visité le 18/09/2015 - Mis à jour le 16/06/2020 partage facebook

Le parc national des Everglades, en Floride, constitue le plus vaste milieu naturel subtropical des États-Unis, et comprend un quart de la région marécageuse originelle des Everglades. Environ un million de personnes le visite chaque année.

Il a été déclaré réserve de biosphère en 1976 (avec le parc national de Dry Tortugas), puis inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO trois ans plus tard et enfin classé zone humide d'importance internationale en 1987.

La faune, en partie menacée, des Everglades

La création du parc naturel, contrairement à la plupart des autres parcs nationaux américains est plus liée au souhait de protéger son écosystème qu’à ses caractéristiques géographiques, même si celui-ci découle de ces dernières. Il s’agit du plus grand écosystème de mangrove du continent américain, un lent système mouvant de rivières coulant vers le sud-ouest à la vitesse d’environ 400 mètres par jour.

On compte 36 espèces menacées vivant dans le parc, dont la panthère de Floride (mois d’une centaine d’individus à l’état sauvage), le crocodile américain (un millier d’individus aux Etats-Unis), le lamantin des Caraïbes (en danger), 5 espèces de tortues de mer gravement menacées (la tortue verte, la tortue imbriquée, la caouanne, la tortue bâtarde et la tortue luth), 2 espèces d'oiseaux en danger critique d'extinction dont le bruant maritime du Cap Sable, espèce endémique ou ‘simplement’ menacée, comme le milan des marais.

Le parc abrite ainsi :

  • plus de 350 espèces d'oiseaux, dont la chouette rayée, le pic, le cardinal, le pygargue à tête blanche, le pélican, la grèbe, l'aigrette tricolore, la spatule rosée, l’ibis, le goéland, la sterne, l'épervier, le milan de marais, le courlan brun, le coucou de mangrove, la paruline jaune ou même le pigeon à croix blanche.


    Anhinga

  • Environ 300 espèces de poissons d'eau douce ou salée, dont les 2/3 vivent dans les mangroves proprement dites. Parmi les poissons en eaux salées, on trouve même des requins et des barracudas.
  • 40 espèces de mammifères dont l'opossum, l’écureuil, la mouffette, le raton laveur, le lynx roux, le vison des Everglades, le lapin des marais, le cerf de Virginie et la panthère de Floride. La moitié d’entre eux vivent dans la mangrove, comme le lamantin des Caraïbes ou la loutre de rivière.
  • 50 espèces de reptiles et d’amphibiens, dont la moitié vivent dans la mangrove, comme la tortue verte et la tortue imbriquée, de nombreux serpents comme le mocassin d’eau ou le crotale, ou l’omniprésent alligator. D’autres espèces vivent dans les feuillus des hammocks, comme la rainette verte d'Amérique.
  • A noter que le parc national des Everglades est le seul endroit au monde où les crocodiles et les alligators coexistent de manière naturelle.

    Tortue à carapace molle observée sur l'Anhinga Trail

Parcourir et découvrir les Everglades

Il existe 4 Visitors Center sur le parc :

le Shark Valley Visitor Center

On s’y rend en suivant le Tamiami Trail qui part de l’ouest de Miami et suit la Route 41 plein ouest, le long de la rivière, pendant 27 km. Une fois sur place, il est possible de suivre un sentier de 24 km qui part du centre et rejoint une tour d'observation de deux étages.

le Ernest F. Coe Visitor Center et le Royal Palm Visitor Center, près de Homestead

On y trouve un petit trail de 800 m, l'Anhinga Trail qui permet de traverser la mangrove le long de plateformes en bois. On y observe des alligators, des tortues d’eau douce et de nombreux oiseaux, de le fameux anhinga.

Le Gumbo Limbo Trail, tout proche, est un autre itinéraire de la même longeur, qui traverse une canopée de hammocks. Enfin, près du Lone Pine Key, il est possible d’emprunter environ 50 km de chemins différents. On peut ainsi rejoindre Pa-Hay-O-Kee, une tour d’observation.

S’enfonçant plus profondément dans la forêt, en direction du Flamingo Visitor Center au sud, il est possible de suivre le Mahogany Hammock Trail.

Il est possible de camper près du visitor center, où se trouvent 110 emplacements.

le Flamingo Visitor Center

Il se situe tout au sud, là où s’achève la Main Park Road. On y trouve des sentiers beaucoup plus difficiles, entre la mangrove et la baie de Floride. Le Christian Point Trail, le Snake Bight Trail, le Rowdy Bend Trail et le Coastal Prairie Trail permettent en particulier d’observer de nombreux échassiers.

Il est possible de camper près du visitor center, où se trouvent 230 emplacements.

le Gulf Coast Visitor Center près d'Everglades

Ce centre délivre des permis de canoë pour le Wilderness Waterway, un itinéraire de canoë de 160 km qui va rejoindre le Flamingo Center. Avec un permis spécial, il est aussi possible de camper le long de la Gulf Coast ou sur différentes keys. Certains campements possèdent des cabanes séminoles (les chickees). De nombreux itinéraires sont possibles en canoë ou en kayak. D’autres sont aussi autorisés aux petits bateaux à moteur. Seule la majeure partie des zones d’eau salée, où vivent les lamentins, est en général interdite.

Enfin, par bateau, il est possible de longer la côte occidentale pour rejoindre au nord-ouest du parc, les Ten Thousand Islands, ou même, au sud, les keys de la baie de Floride.

Homestead, l’option ferme d’alligator pour touristes

Plutôt que nous enfoncer dans les Everglades et payer un airboat la peau des fesses pour ne pas forcément voir d'alligator, nous avons choisi la classique option pour touristes : 20 min d'airboat avec un aperçu des marécages et de la mangrove. Des virages pour se tremper et pour le fun, et les alligators à la ferme par centaines. De toutes les tailles : des tout mignons de moins d’un an aux vénérables qu’on observe de loin. Avec trois shows en prime dans le prix du billet : d’abord man vs alli. A la fin, on se retrouve même à tenir de petits spécimens dans nos mains. Puis man vs snake. Idem. Et pour finir, le nourrissage des gros énormes mastodontes. On trouve aussi dans cette ‘ferme’ un mini-zoo avec de nombreux reptiles et deux animaux qui n'ont vraiment pas leur place ici et qui font peine à voir : un puma dans un espace ridicule, et une chouette d'Europe.

Zoom sur le Visitor Center Ernest F. Coe et l’Anhinga Trail

Tout d’abord, en arrivant, j’ai cru que j’allais mourir d’asphyxie : les gens se pschittent d'anti-moustique comme des dingues. Mais j’ai vite compris, en fait, ce sont les moustiques qui sont dingues ! A peine 5 min dehors et au moins 5 piqures. Quelques mètres plus loin, un panneau lumineux annonce la couleur pour ceux qui viennent de quitter leur véhicule : période de ponte. 'Mosquitoes High Level'…

Voilà pour la 1ère espèce animale du parc. Puis viennent les criquets. J’avais eu l’occasion de lire un commentaire sur la présence des criquets dans le parc. Bêtement, je m’étais dit ‘mais on s’en balance un peu des criquets non ?’ Et bien non. Une fois qu’on a vu la taille de la bête, on comprend.

Puis vient l’anhinga, qui a donné son nom au parcours. Un snakebird, un bouffeur de serpent. Puis des gros et longs poissons, les Florida Gar, ou Lépisosté de Floride en français.

Et enfin, les alligators. Discrets, mais pas loin, juste sous nos pieds en fait, sous le ponton de bois.

Et pour finir, longtemps attendue, une tortue, une tortue softshell ou tortue à carapace molle.

Rien que 800 m de promenade riche en découvertes.

En découvrir plus avec nos albums photos

Suivez le(s) lien(s) pour voir nos photos sur l'album Facebook (il n'est pas nécessaire d'avoir un compte)

USA - Everglades - Anhinga Trail

USA - Everglades - Anhinga Trail

USA - Everglades - Homestead, Alligators Farm

USA - Everglades - Homestead, Alligators Farm
 
Carnets de voyage
Articles liés
Faune à rencontrer
Etats-Unis
-> infos détaillées sur le pays <-
Nous contacter : | Qui sommes-nous ?