On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées (Hippolyte Taine)

Suivez notre actualité sur suivre sur facebook suivre sur Instagram
  1. Home
  2. Fiches Pays
  3. Etats-Unis
  4. Nouvelle-Orléans
© Les-ombres

Nouvelle-Orléans

Le berceau du Jazz, les rives du Mississippi, l'architecture espagnole, la fête éternelle sur Bourbon Street, le vaudou, les vampires d'Anne Rice... La Nouvelle-Orléans aux multiples facettes.

icone coodonnees 29.95, -90.07
Visité le 29/09/2015 - Mis à jour le 19/06/2020 partage facebook

Le Vieux Carré, Quartier Français de la Nouvelle-Orléans

Une journée n'était pas d etrop pour faire le tour de ce Vieux Carré...

Une petite croisière sur le Mississippi ?

Nous commençons par longer le Mississippi, le long de la Moonwalk, et regardons un bateau à aube se préparer à partir, le Natchez. Mais on n'embarquera pas. Car à moins de souhaiter faire une croisière en remontant tranquillement jusqu'à Memphis, si on se contente d'un classique tour de 2-3h, on ne voit du Mississippi que les berges industrielles. Ou alors il faut avoir une envie folle d'un repas dans un bateau à aube au son d'un orchestre de jazz. Donc si vous n'avez rien de mieux à faire, vous pouvez monter à bord du Nachez, du Creole Queen, ou du Cajun Queen.

Une architecture d'inspiration espagnole, créole et... gay friendly

On préfère flâner dans les rues. J'adore le style des maisons, avec leurs balcons dont l'armature est en fer forgé, avec leurs entrées surélevées, avec leurs volets pour fermer les portes.

Et avec les rainbow flags sur de nombreux établissements, qui s'annoncent clairement gay friendly. On s'arrête un peu écouter un groupe devant un resto, puis on traverse le marché français qui est bien sympathique aussi. On y trouve de tout : on passe devant un stand Tabasco - l'unique usine de Tabasco du monde est en Louisiane - avec une bonne centaine de saveurs, puis devant un stand de têtes d'alligator...

On va manger chez Johny's Po-boys, où, selon le Petit Futé, on mange les meilleurs po-boys de la région . C'est peut-être vrai, mais les po-boys, ce n’est pas pour nous, on ne retentera pas. Il s'agit de sandwich, dans ce qui se rapproche le plus de la baguette de chez nous, mais bien sûr, mou, dans lequel on met n'importe quoi dedans (n'importe quel vrai plat quoi). Ce n'importe quoi est effectivement bon, mais dans un sandwich, ça n'a pas de sens, ça déborde de partout, bref, c'est immangeable avec les doigts. Et à 60$ pour 3 sandwiches et une assiette de crevettes à la friture, c'est franchement abusé. A éviter.

Le cimetière Saint Louis

On se ballade encore jusqu'au cimetière St Louis, au nord du Quartier Français, pour voir les tombes surélevées : en raison du sol marécageux - la ville étant construite sous le niveau de la mer -, les tombes ne sont pas enterrées, mais dans des stèles ou des caveaux à même le sol. On aimerait voir celle supposée de Marie Laveau, une grande prêtresse vaudou, dont il paraît qu'il y a des marques de griffes partout sur le caveau. Raté : ça ferme à 15h30 et de toutes façons, il fallait retirer un permis pour pouvoir visiter le cimetière en visite guidée uniquement... Je me contenterai de quelques photos à travers les grilles.

Bourbon Street, le centre névralgique du Quartier Français

On reprend la ballade. Bourbon St. s'anime, surtout du côté sexshop et peepshow. Mais ça reste très discret, les enfants ne remarquent rien. La rue passe en mode piéton. Un groupe de jazz s'installe au milieu.

A un moment, un groupe de coureurs, une centaine, descendent la rue. Le groupe continue de jouer, imperturbable, comme un rocher au milieu d'un torrent. Des gens bizarres font leur apparition avec la tombée de la nuit. Un homme avec un haut-de-forme, un couple chaperon rouge / loup en mère-grand. Un éboueur se met à danser devant le groupe. Ca y est, la fête est là. Plus loin, deux danseurs nous font un show, d'autres, type mimes, work for tips. Un joueur de grattoir propose aux enfants d'essayer et leur tend les cuillères. Et bien sûr, du jazz, mais aussi du hip-hop ou du hard rock, qui sort de la plupart des bars. Détail amusant ici, on prend surtout des bières 'to go' et on boit en se baladant.

Notre visite de la Nouvelle-Orléans devait s'arrêter là. Après avoir fait le tour du Vieux Carré, de jour comme de nuit et dormi dans le coin; le lendemain, nous avons poursuivi notre route à travers la Louisiane, et visité les plantations autour de Vacherie. Et puis nous nous sommes dit que c'était vraiment trop bête de ne pas assister à un concert de jazz, alors nous sommes remontés fissa dans le camping-car et avons repris la direction de La Nouvelle-Orléans...

Preservation Hall

Située sur St Peter, dans un vieux bâtiment du début du 19ème siècle, avec sa vieille façade en bois toute décrépite, Preservation Hall est une salle de concert de jazz mythique, où jouent encore les meilleurs jazzmen du monde.

Voici un extrait de mon carnet de voyage :

"

Nous arrivons devant la façade toute décrépite un peu avant 19h, pour la session de 20h, et une vingtaine de personnes attendent devant nous. Trente minutes plus tard, il y en a une centaine derrière. Les suivants attendront pour la session suivante, la salle accueillant entre 100 et 130 personnes.

Quelques minutes avant l'arrivée des 7 jazzmen, on entre dans la salle. Elle ne doit pas faire plus de 50 m2, grand maximum. Grace aux enfants, nous sommes invités à venir nous asseoir par terre, au premier rang. Derrière nous, 5 rangées de bancs, puis derrière encore, les autres, debouts.

Ils font leur entrée. C'est le moment de ranger bien sagement les appareils photos. On se contente d'ouvrir les yeux (ou pas) et d'écouter.

Le plus âgé, Charlie Gabriel, saxophoniste de 85 ans, chuchote son choix de chanson à l'autre senior à sa gauche, puis au plus jeune, le trompetiste Branden Lewis, à sa droite, qui fait alors la moue (et ceci à chaque choix de morceau) avant de jeter les premières notes de sa trompette. Régulièrement nous sommes invités à participer en frappant la cadence ou en reprenant le refrain des parties chantées.

... 45 minutes s'écoulent sans qu'on s'en aperçoive. C'est un moment hors temps, mais pourtant bien trop court. C'est fini. On serre la main aux artistes. On échange même quelques mots, et on ressort ahuri dans la rue, avant d'être emportés par d'autres musiques. Car à la Nouvelle-Orléans, elle ne s'arrête jamais vraiment.

Ça a été pour moi la plus belle expérience de ces deux derniers mois. Preservation Hall fait partie du livre '1000 choses à voir dans le monde'. Je confirme ; aucun doute là-dessus.

"

Le Musée du Vaudou

Situé sur Dumaine St., presque à l'angle avec Bourbon St, à deux blocs de Preservation Hall.

Le vaudou est indissociable de la culture créole, alors oui, s'il y a bien un endroit aux USA où il mérite qu'on lui accorde un musée, c’est bien à la Nouvelle-Orléans.

Un petit musée donc, avec des poupées et des cranes, des grigris et des potions, mais aussi des alligators empaillés ou des serpents dans des bocaux.

Jackson Square

Le square se trouve tout au sud, près des rives du Mississipi, à côté de Washington Park et de ses canons. On y trouve la Cathédrale St. Louis.

Et en dehors du Quartier Français ?

Le Superdome

Dans Uptown, au nord-ouest du Quartier Français.

Le Mercedes-Benz Superdome est un immense stade de football américains. 25 000 m2 au sol, 207 mètres de diamèter, 77 m de haut, pouvant accueillir 87 500 spectateurs (ou 30 000 réfugiés après le passage de l'ouragan Katrina...). Aujourd'hui, c'est l’équipe des Saints qui y joue à domicile.

Le Garden District

A l'ouest du Quartier Français, après l'Art District

Ce quartier comme son nom le laisse deviner, possède de nombreux jardins et  parcs. Mais on s'y rend surtout pour admirer ses grandes demeures victoriennes ou de style néo-renaissance. Où pour y croiser Brad Pitt ou Sandra Bullock qui y viennent parfois le temps d'un week-end. Ou voir la maison d'Anne Rice, enfant du pays (on comprend mieux la thématique de ses romans !)

Art District

Accollé au Quartier Français, à l'ouest.

Ce quartier comme son nom le laisse aussi deviner, c'est le quartier des arts. Comme souvent, il s'agit d'anciens entrepôts restaurés en musées, galeries d’art et ateliers d'artistes. Et parmi les arts représentés, on peut y inclure l'art culinaire, les bons restaurants ayant eux-aussi investit ce quartier très tendance. Le Street Art y est aussi très présent, même si ce nécessairement dans ce quartier que vous croiserez les artistes les plus connus. Pour admirer les oeuvres de Banksy, Muck Rock, Rebeka Skela, Jeremy Novy, Henry Lipkis, Laurel True ou d'autres artistes locaux comme Lana Guerra, Leluna, Ramiro Diaz ou Mandi Harvill, le mieux est de prendre contact avec 'NOLA Art Walk', une agence spécialisée dans le domaine et qui organise des tours guidés.

Le City Park

Au nord de la ville, près du Lac Pontchartrain

City Park. Parc urbain. Moi ça ne m'inspire pas. Et pourtant, derrière ce nom barbare, c'est un véritable havre de paix, de sérénité et de tranquilité, dans un espace de 4 km le long et 1,5 de large (ce qui fait de lui l'un des plus grands 'parc urbain' des Etats-Unis). On y trouve des chênes centenaires, un jardin botanique, un musée d’art, un terrain de golf, un centre équestre et même le point le plus haut de La Nouvelle-Orléans : The Mountain ou LaBorde Lookout, qui est en fait une colline artificielle aire de jeu pour enfant qui s'élève à une altitude incoyable de... 16 m.

Une messe gospel à Greater Saint Stephen Full Gospel Baptist Church

L'église se trouve dans Little Woods, dans le nord de la ville, près de l'aéroport.

Bien sur, il faut avoir au moins deux heures devant soi, mais si l'on veut pleinement profiter de l'ambiance particulière des messes gospel, autant voir grand. Alors en se rendant à la Greater Saint Stephen Full Gospel, en compagnie de 2000 fidèles et d'une chorale péchue, on ne peut pas se tromper.

Les tramway, pour traverser la ville plus vite

C'est simple, le tramway rouge, qui longe Canal Street, c'est pour aller du nord-ouest au sud-est (ou l'inverse ;-p ), du centre-ville au Vieux Carré.

Le tramway rouge qui longe Saint Charles, traverse lui le sud de la ville d'ouest en est (ou l'inverse), en particulier dans Garden District

En découvrir plus avec nos albums photos

Suivez le(s) lien(s) pour voir nos photos sur l'album Facebook (il n'est pas nécessaire d'avoir un compte)

USA - La Nouvelle-Orléans

Une ville qui nous laisse sans voix...
 
Carnets de voyage
Etats-Unis
-> infos détaillées sur le pays <-
Nous contacter : | Qui sommes-nous ?