logo
Probablement encore 55 dodos avant le prochain voyage...

San Francisco

San Francisco

les-ombres.net - - Mis à jour le  partage facebook

Le Cable Car, Alcatraz (ou pas), Pier 39, Golden Gate, Lombart Street, l'Exploratorium, Mission District (pour le Steet Art entre autres)

Nous commençons notre visite de San Francisco au pied de la station de départ du Cable Car. Expérience intéressante, pour les enfants et Karine, qui s'assoient sur les banquettes latérales, avec accès direct à la rue et pour moi, debout sur le marchepied (on pourrait presque sauter d'un tram à l'autre, lorsqu'ils se croisent, mais on pense plus à se serrer pour ne pas être accroché par mégarde). On descend à la station la plus proche des quais, au nord, et on poursuit à pieds pour aller voir Alcatraz. Comme prévu, ça monte et ça descend, sinon, ça serait pas San Francisco.

Pour la visite d'Alcatraz, c'est mort, il fallait réserver à l'avance (compter 3 à 5 jours), mais on peut apercevoir l'île, au loin.

On poursuit vers Pier 39. Le quai est un rassemblement de magasins de souvenirs, mais sur la gauche de l'embarcadère, les lions de mer sont bien là, en gros paquets agglutinés sur les pontons en bois flottants. Ils sont arrivés un jour de 1989 et depuis, il y en a toujours qui restent à demeure. Leur population augmente lors de leur migration, à partir d'août. Le record est de 1701 sur une journée (au moins qu'il n'ait été battu après 2015, date de l'info !).

On avait prévu de faire un tour dans Chinatown, sur les conseils du Lonely Planet pour y voir notamment des perroquets sauvages et le lieu de tournage de Karaté Kid 2 et Indiana Jones 2, mais finalement, on renonce.

Après quelques nouvelles montées et descentes, on reprend un peu le Cable Car pour reposer nos jambes puis on repart à pieds pour de nouvelles montées et descentes jusqu'à Lombart St., là où la rue est tellement pentue qu'ils l'ont faite en petits lacets avec un virage tous les 5m et en sens de la descente uniquement. Du haut de cette rue, il y a une très belle vue sur Alcatraz et sur le Golden Gate Bridge.

Et on finit par reprendre une dernière fois le Cable Car jusqu'à la gare centrale, et cette fois, ceux sont Karine et les enfants qui stationnent debout sur les marchepieds extérieurs.

La traversée du Golden Bridge, nous la ferons en camping-car, pour aller dormir sur un parking de McDo un peu plus loin.

Prochaine étape, pas très loin, le Old Faithful Geyser (of California !) à Calistoga, avant Kings Canyon et Sequoia National Park

Ce que nous serions aussi allés voir, si on s'était donné plus de temps et si on avait eu l'info :

- l'Exploratorium au Pier 13, une sortes de cité des Sciences interactive pour tous les âges.

- Mission District, le plus vieux quatier de San-Francisco, en particulier pour les oeuvres de Street Art qui s'y trouvent

A noter :

Les parkings à la journée hors de prix. Au centre, on n'a pas trouvé à moins de 40$, après 30 min de recherche (peut-être possible près des quais ?).

Les transports en commun sont hors de prix aussi (le ticket journée coûtait 17$ par personne en 2015, dès 5 ans)


Suivez le(s) lien(s) pour voir nos photos sur l'album Facebook (il n'est pas nécessaire d'avoir un compte) :

 
Carnets de route
Etats-Unis
Langues officiellesAnglais américain (de facto)
Forme de l’étatRépublique fédérale à régime présidentiel
Superficie10 M km2
Population33 hab./km2
Monnaie$ (USD)
Fuseau horaireUTC -5 à -10
Indicatif tél.+1

Pour effectuer un voyage d'affaires ou touristique aux USA, il faut soit remplir toutes les conditions suivantes permettant d'entrer dans le Programme d'Exemption de Visa:

1. Présenter un passeport biométrique ou électronique en cours de validité (quelle que soit la date d’émission), OU un passeport individuel à lecture optique en cours de validité émis avant le 26 octobre 2005. A défaut, l'obtention d'un visa ou d’un nouveau passeport sera obligatoire. La validité du passeport 6 mois après la date de retour n’est pas demandée pour aller aux USA.

2. Avoir reçu une autorisation ESTA (Electronic System for Travel Authorization). Demande à faire ici : esta.cbp.dhs.gov (coût 14$, une demande par 'groupe')

3. Avoir un billet d'avion aller-retour ou un billet de croisière (prouvant votre sortie du territoire US, qu'importe le lieu d'entrée et de sortie).

Note : Par voie terrestre (Canada ou Mexique), il faut présenter un formulaire I-94W, délivré par les autorités d'immigration à l'arrivée, et acquitter un droit de 6 $ (paiement en $ uniquement).  Actuellement, l'ESTA n'est pas exigé lors d'une admission par voie terrestre, si toutes les autres conditions d'admission sur le territoire américain dans le cadre du Programme d'Exemption de Visa sont remplies. Il faut également présenter son passeport, son billet de retour pour la France et une preuve de solvabilité.

4. Projeter un séjour de 90 jours maximum (le séjour ne peut être prolongé sur place, le visiteur ne peut pas changer de statut, accepter un emploi ou étudier).

Attention : passer au Mexique ou au Canada et revenir ensuite aux USA ne prolonge par la durée des 90 jours initiaux : c'est à la date de la première entrée sur le territoire que le compteur commence à s'incrémenter ! Il est nécessaire de revenir dans son pays de résidence pour pouvoir bénéficier d'un 'nouveau crédit' de 90 jours

5. Présenter une preuve de solvabilité (carte de crédit, chèques de voyage, etc).

Soit obtenir le Visa B2 (Tourisme) ou B1 (Affaires) si on ne remplit pas une des conditions précédentes... ce qui peut être le cas pour de nombreux tourdumondistes qui risquent de dépasser la durée de 90 jours ou ne pas pouvoir présenter de billet de retour en France.

Dans la majeure partie des cas, cela ne peut se faire que sur rendez-vous auprès du Consulat des Etats-Unis à Paris (une partie peut-être faite en ligne)

Jan. Fév. Mar. Avr. Mai. Jun.
Jui. Aou. Sep. Oct. Nov. Déc.
Nous contacter : | Qui sommes-nous ?