Probablement quelque chose comme 179 dodos avant le prochain voyage...

© Les-ombres

Zoo de San Diego

4 000 animaux (800 espèces). L'un des plus important au monde.

icone coodonnees 32.74, -117.15
20/06/2012 - Mis à jour le 08/12/2019 partage facebook

Le Zoo de San Diego est situé dans le parc Balboa à San Diego, en Californie, aux États-Unis. Avec ses 4 000 animaux (800 espèces) hébergées dans un espace boisé de 0,4 km2, c'est un des plus importants zoos du monde. C'est l'un des leaders en matière de bien-être animal et de protection des espèces menacées. L'une des priorités est la mise en place d'infrastructures les plus naturelles possibles tant pour les animaux que les visiteurs.

Il est si imposant que sa visite complète demande plusieurs jours. Il est géré par une fondation à but non lucratif, dont les profits sont réinvestis dans des programmes pour la protection de la nature, comme le Centre de reproduction des espèces en danger. On y trouve notamment des tigres, pandas, ours, gorilles, une importante collection d'oiseaux et de reptiles, ainsi qu'un arboretum contenant des essences rares. Le zoo a sa propre plantation de bambous pour nourrir les pandas et d'eucalyptus pour les koalas.


Source : fr.wikipedia.org

Récit personnel et/ou Extrait du carnet de voyage

C'est parti pour le fameux zoo de San Diego, de 9h à 18h. Il est effectivement très grand. L'agencement est extrêmement fouilli, avec des chemins dans tous les sens. On est obligé de passer plusieurs fois aux mêmes endroits si l'on veut vraiment tout voir.

Par contre, le cadre est très agréable. Il y a de nombreuses variétés d'arbres et de plantes. De grandes allées, des petits chemins qui montent et descendent, des passerelles et... si peu de monde.

On y découvre à nouveau des espèces qu'on avait jamais vues ailleurs :

  • un pangolin (certes, roulé en boule, mais on distinguait bien les écailles si particulières),
  • une espèce de cochon avec 4 défenses,
  • des capybaras,
  • deux colibris en liberté (échappés de la volière de colibris qu'on est pas allé voir ?),
  • des hippopotames nains...

Et aussi des tranches de vie très touchantes :

  • comme un petit orang-outang qui voulait s'éloigner d'un adulte et lui mettait la main sur les yeux pour pouvoir s'éclipser;
  • comme un bébé hippo tétant sa mère sous l'eau,
  • comme un bébé bonobo se faisant épouiller par une jeune femelle, jusqu'à ce que sa mère s'énerve et explique à la femelle que son bébé n'est pas une poupée;
  • comme un singe qui tente de s'approprier le poisson jeté à la loutre et qui se fait remettre à sa place par cette dernière;
  • comme un très vieux singe capucin ayant depuis longtemps acquis le titre de vénérable (47 ans là où en liberté, l'espérance est plutôt d'une vingtaine d'année) : presque plus de poils, tout rabougri, avec un facies très humain et l'air plutôt triste; on a vu un plus jeune lui faire un petit câlin en passant.

Bien sûr, on n'a pas échappé aux boutiques de peluches : un paresseux pour Eliott, un petit koala pour Kyra et un panda roux pour Oriana. Cela faisait des années qu'Oriana cherchait un panda roux qui soit de la bonne couleur, bonne texture, doux et pas rigide, pas trop grand et avec une bonne bouille. Checked ! En plus, pas trop dur pour le portemonnaie, d'autant que pour les deux plus jeunes, l'entrée était gratuite en octobre (merci la folie d'Halloween !)

Suivez le(s) lien(s) pour voir nos photos sur l'album Facebook (il n'est pas nécessaire d'avoir un compte) :

 
Carnets de voyage
Faune à rencontrer
Etats-Unis
-> infos détaillées sur le pays <-
Nous contacter : | Qui sommes-nous ?