logo
Probablement encore 88 dodos avant le prochain voyage...

Parc national de Göreme
Samoano

Parc national de Göreme

les-ombres.net - - Mis à jour le  partage facebook
Plein de belles églises rupestres, mais surtout habitations troglodytiques et des cheminées de fées

Göreme est probablement le village le plus connu de Cappadoce. Pourtant, il ne posède que 2000 habitants. Oui mais eux, ils ont des dragons... euh non, mais presque, ils ont le décor qui va avec : des habitations troglodytiques et des villes souterraines, qui remontent au 4ème siècle, et des cheminées de fées, un ahurissant paysage façonné par l'érosion, le tout parsemé de sanctuaires rupestres [et rupestre, ça veut dire taillé dans la roche. je sais pas pourquoi, pendant des années, j'entendais rupestre et je pensais 'champêtre'. Ca aide pas à préparer une visite...] de l'époque byzantine.

Le Musée de plein air de Göreme (Göreme Milli Parklar), situé au cœur des pittoresques vallées de Cappadoce, comprend une cinquantaine de sanctuaires et monastères. Bien évidemment, il est continuellement occupé par des hordes de touristes. Mieux vaut y aller à l'ouverture (à 8h ou 9h) ou après 16h30 (il ferme à 19h l'été).

Plusieurs églises dans le musée méritent le détour :

- Kizlar Manastiri, le couvent des nonnes. Il s'agit d'un rocher comprenant les chambres et le réfectoire des nonnes, autrefois sur plusieurs étages reliés par des tunnels. Malheureusement, l'ensemble n'est pas très bien conservé.

- Tokalı Kilise (en bordure du musée), 'l'église à la boucle'. La plus grande de Göreme. Une belle nef et une crypte. Du haut de la colline, en empruntant les petits sentiers, on a une belle vue sur le lieu et quelques chapelles excavées

- Elmalı Kilise, l'église à la pomme, qui possède 4 piliers ouvragés et un magnifique dôme central.

- Aziz Barzil Kilisesi, la chapelle Saint-Basile, avec notamment une fresque de Saint George et de son inséparable dragon.

- Azize Barbara Kilisesi, l'église Sainte-Barbe, qui possède de nombreuses représentations d'animaux dans un style enfantin

- Yilanlı Kilise, 'l'église du serpent', qui tient son nom au fait que le dragon terrassé par St Georges, sur une fresque, est représenté par un serpent.

- Karanlık Kilise, 'l'église sombre'. Entrée en supplément, mais probablement la plus belle du site. Elle tient son nom du fait qu'elle n'est éclairée que par une seule fenêtre. Du coup, les fresques du 11ème siècle sont très bien conservées

- Çarıklı Kilise, qui tire son nom ('église aux sandales') des mystérieuses empreintes de pas sous la fresque de l'Ascension, à son entrée.

On peut aussi visiter les dépots, cuisine et cantines, reliés par des tunnels

Dans les environs :

(Attention, on ne trouve sur place aucune carte détaillée de la région. Prévoir ses itinéraires à l'avance ou s'adjoindre les services d'un guide local, en se renseignant dans les pensions)

- A 300m du musée, Saklı Kilise, 'l'église cachée' creusée dans une colline qui domine la vallée de Zemi. Attention, marches à flanc de falaise pour y accèder. En 2018, elle était fermée qu public. La vallée de Zemi (Vallée de l'Amour) s'étend sur plusieurs kilomètres au sud-ouest du Musée; accessible par des sentiers, on peut y voir d'impressionnantes formations rocheuses.

- El-Nazar Kilisesi, à 2km de Göreme, restaurée dans une cheminée de fée partiellement artificielle

- A Göreme, on peut aussi profiter d'un superbe coucher de soleil en montant sur les hauteurs. Depuis le sud du village, à partir de la Rock Valley Pension, on peut aussi faire la promenade Içeridere ('vallée longue') ou encore la Kiliçlar Vadisi ('vallée des Epées') depuis le Musée en plein air. A 1,5km au nord-est de Göreme se trouve aussi la Meskendir Vadisi, un sentier à travers la montagne d'où l'on peut voir des tunnels et pigeonniers. Cette vallée est accessible depuis la sud (Camping Kaya, au sud du Musée), le nord (Çavuşin), où, plus les plus aventureux, en coupant court, depuis Göreme et dans le prolongement de la Vallée aux Roses.

- Çavuşin, à 3 km  au nord de Göreme. Point de départ de nombreuses randos, les plus connues étant celle de la Vallée aux Roses ('Güllüdere') vers le point de vue de Kizilçukur, et celle de la Vallée du Creux-Rouge, pour lesquelles il peut être utile de s'accompagner d'un guide, afin de ne pas manquer les nombreuses églises. Compter 3h de marche.
L'ancien village est composé de maisons troglodytes en ruines, avec une des plus ancienne églice de Cappadoce en haut de la falaise. Le coucher de soleil sur cette falaise est magnifique. Une autre église, Nicéphore-Phocas, n'est accessible que par une échelle en fer.

- Le Musée de plein air du village rupestre de Zelve, à 3 km de Çavuşin. Situé dans cul-de-sac, on y trouve des églises byzantines (comme la Balikli Kilise - église aux poissons - ou l'Üzümlü Kilise - église aux raisins-, une mosquée, un monastère et un moulin. Et plein de tunnels dans la montagne pour passer d'une cavité à l'autre. Elle existe une seconde cité, souterraine, qui devait servir de refuge lors d'attaques, mais ses accès sont maintenant interdits en raison des risques d'éboulement. Si la vallée 2 (sur les trois) est ouverte, on peut aussi voir la Geyikli Kilise ('Eglise aux daims'). Encaissée dans les montagnes, les pitons rocheux sont aussi impressionnants.

- Paşabağı, la vallée des moines, entre Çavuşin et Zelve : c'est l'endroit où l'on trouve les plus belles cheminées de fée de Cappadoce, ainsi qu'une formation rocheuse tricéphale. Sur certaines, des moines ermites y avaient creusé une cavité, à une dizaine de mètres de hauteur, dont ils ne descendaient que pour récupérer les offrandes qu'on leur faisait. Au moins une cellule est encore accessible. Dans une des cheminées de fée, se trouve même un commissariat de police ('jandarma').

- Avanos. Moins touristique que Göreme, la vieille ville est composée de maisons troglodytes et d'un enchevêtrement labyrinthique de couloirs. Elle borde le Kizilirmak, le 'fleuve rouge', qui est, avec ses 1150 km, le plus long fleuve de Turquie. C'est aussi la capitale de la poterie. Plus de 300 artisans, dont certains proposent même une initiation à leur art. Dans la catégorie Insolite, une galerie de poterie, Chez Galip, héberge aussi le musée du cheveu, avec une collection de plus de 16000 cheveux féminins...
Plusieurs agences proposent aussi des randonnées à cheval dans la région, propices à la découverte d'églises rupestres et de villes souterraines. (voir Akhal-Teke, un centre équestre à 1,5km à l'est du village ou l'agence  Kirkit Voyage à Avanos, qui propose tout type d'excursions).

- A 6 km à l'est d'Avanos, le Saruhan Kervansaray propose un magnifique - mais cher - spectacle de derviches tourneurs. Cela reste un des rares endroits en Turquie où il est encore possible d'assister à ce type de spectacle.

- La vallée de Devrent, depuis Aktepe vers Urgüp. Plusieurs chemins permettent de se perdre parmi les cheminées de fée. A Urgüp, un français tient le Kapadokya Ranch, une bonne adresse pour faire des randos à cheval, de la simple balade à l'expédition d'une semaine.

- A 2km au sud d'Özkonak, se trouve le monastère de Belha ('Belha kilisesi', coord. 38.791068, 34.824344). C'est le plus grand et le plus ancien monastère de Turquie. Du monastère, il est possible d'emprunter la piste qui monte sur 4,5 km, à pied ou à cheval, pour avoir un panorama complet de la région, avec le mont Hasan (3270m) d'un côté et le mont Argée (3917m) de l'autre.

- Özkonak : la ville souterraine

- Bayramhaci, à 20km au nord-est d'Avanos : les sources thermales les plus réputées de la Cappadoce. De l'eau à 35° dans les trois piscines, et à 39° dans les petits bassins

- Uçhisar, à 3km au sud de Göreme : encore une citadelle troglodyte avec son piton truffé de cavités et de dédales. Le piton, le Kale, est très touristique, mais vaut vraiment qu'on fasse l'effort de gravir ses 230 marches pour admirer le paysage. Mieux vaut s'y rendre de bonne heure, ou très tard, pour éviter la foule. La vieille ville est aussi agréable. On y trouve notamment des artisans en tissu et des orfèvres qui travaillent l'onyx.
Deux randos sont sympas à faire depuis le village (la présence d'un guide permet de ne pas passer à côté des grottes troglodytes) : la vallée des pigeons ('Güvercinlik'), jusqu'à Göreme (3h) et la vallée blanche (Bağlıdere), depuis le kale, toujours en direction de Göreme (2h), soit d'Uçhisar à Çavuşin. A mi-parcours, on y verra de nombreuses cheminées de fée.

- Depuis Ortahisar, il est possible de randonner dans la Kizilçukur Vadizi ('Vallée Rouge'), en remontant sur 2,5 km vers le nord (même chemin au retour)

Turquie
Langues officiellesTurc
Forme de l’étatRégime présidentiel
Superficie783 562 km2
Population105 hab./km2
MonnaieLire turque (TRY)
Fuseau horaire UTC +3
Indicatif tél.+90

Pas de visa pour les Français. Pour un séjour de moins de 3 mois (cumulé sur une période de 6 mois), carte d'identité ou passeport valable 5 mois après la date d'entrée dans le pays.

Jan. Fév. Mar. Avr. Mai. Jun.
Jui. Aou. Sep. Oct. Nov. Déc.
Publicité
Nous contacter : | Qui sommes-nous ?